Dans la maladie d’Alzheimer, Aider les « aidants » à vivre mieux au quotidien auprès de leurs proches…

Vos questions... Nos réponses

Un ouvrage « questions-réponses » mis au point par les laboratoires EISAI et PFIZER en partenariat avec l’ANLLF : Association des Neurologues Libéraux de Langue Française , destiné aux « aidants » pour appréhender et évaluer plus sereinement les évolutions de la maladie chez leurs proches ;
- Parce que la maladie d’Alzheimer est une atteinte dégénérative des cellules du cerveau entraînant une perte progressive de certaines fonctions cérébrales avec des changements de comportements des personnes malades,
- Parce que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer poursuivent leur vie au sein de leur famille (près de 8 patients sur 10 vivent à domicile *).

Réunissant de nombreux témoignages de famille, "le carnet de l’aidant" est présenté de manière très didactique sous forme de questions-réponses et permet de manière succincte et précise de répondre aux principaux questionnements des proches :
- la maladie, son diagnostic, et surtout l’annonce du diagnostic
- l’aménagement de la vie au quotidien d’une personne malade, mettant en avant des conseils pratiques pour faire face aux changements de comportements et à l’organisation de la journée du malade.
Il aborde aussi la charge difficile pour les proches d’accompagner les personnes malades sur des années et fournit de précieux conseils pour prendre soin d’eux, savoir demander de l’aide, s’organiser pour mieux appréhender la vie avec le malade.
Il fournit enfin des informations pratiques sur le suivi médical et les démarches de l’institutionnalisation quand elles s’avèrent nécessaires.

Enfin, ce carnet a pour objectif prioritaire d’optimiser la communication de l’aidant avec le médecin en jouant
- un rôle de mémo (toutes les questions qui peuvent venir à l’esprit au fur et à mesure du soutien du malade) et
- un rôle d’auto-évalution pour noter entre deux visites les modifications de comportements observées chez le malade et aussi l’évolution de son état d’aidant.

Ce système d’évaluation permettra d’approfondir la consultation et pourra permettre au médecin d’apporter la meilleure aide possible aux proches qu’elle soit d’ordre psychologique, thérapeutique ou social.
L’aidant a bien souvent un rôle-clé dans le prolongement de l’autonomie de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer et pourtant il ne bénéficie pas toujours du meilleur soutien. Or, l’aidant est souvent la deuxième victime de la maladie d’Alzheimer …
Apporter une aide pratique à l’aidant c’est reconnaître son rôle primordial dans la prise en charge du malade…

Mise à disposition du "Carnet de l’aidant" à partir du mois d’octobre auprès du corps médical (Neurologues et Gériatres).

* HAS. Quelle place pour les médicaments anti-Alzheimer dans la prise en charge des patients ? Questions/réponses. Août 2007.

Code : ALZ-203-09-09

espace vidéo

flash

Présentation du carnet
de l'aidant par le
Docteur Jean-Philippe DELABROUSSE-MAYOUX, Neurologue :
“le carnet de l'aidant est une aide au quotidien pour les familles des patients”

Carnet de l'aidant